Droit à l’échec : l’astuce N°13

Vous avez le droit à l’échec…

Tout dépend de ce que vous en ferez !
L’échec est moral, la mauvaise expérience est opérationnelle !

Piloter une entreprise est un sport de haute voltige, il y a des « loupés » qui peuvent être plus ou moins dommageables pour l’entreprise.

Si nous essayons d’être vigilants, nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise décision, d’une crise, de difficultés qui s’amoncellent. Et la machine se grippe et s’arrête… Les choses peuvent aller très vite.

Alors, n’oublions pas de :

  • Ne pas nous isoler
  • Faire face à la réalité
  • Nous faire aider
  • Rebondir, c’est-à-dire agir de façon cohérente et construite pour pouvoir retrouver estime et confiance en soi

Cette douloureuse expérience du dépôt de bilan, peut donner place à une force personnelle nouvelle.
Une porte qui se ferme laisse chaque fois s’en ouvrir une autre… Il s’agit de la pousser et d’entrer…
Demain, c’est maintenant, autrement !


A retenir :

La création d’entreprise est l’œuvre d’un dirigeant qui en a eu le courage ! C’est une des plus grande réalisation de soi !

L’expérience apporte son lot de hauts et de bas. Pouvoir vivre cet expérience intense reste une chance de se mesurer avec soi même.

C’est un voyage vers soi ! Un vrai voyage vers qui l’on est vraiment.